La signalisation lumineuse SNCF : généralité.

Publié le

Je vous présente dans cet article les principales règles de bases de la signalisation lumineuse à la SNCF. S'en suivront des articles concernant les différents types de blocks, la signalisation fixe ( pancartes ), toutes les particularités de la signalisation, les tableaux indicateurs de directions, l'oeilleton, la signalisation spécifique aux LGV, et également la signalisation mécanique...




Le carré rouge : 


undefined



Le carré se présente sous la forme de deux feux rouges verticaux. L'oeilleton est toujours éteint lorsque le carré est fermé. Le signal est non franchissable ( plaque Nf ).

Le carré rouge commande au mécanicien l'arrêt avant le signal. Il sert à protéger les aiguilles prises en pointe ou en talon, mais peut également protéger le stationnement d'un train en gare, un secteur privé d'alimentation électrique par la caténaire, les passages à niveaux... Il est utilisé pour assurer le cantonnement, et protéger une zone particulière telle une chute de pierres, un sas de manoeuvre, ....

Cependant, en cas de gêne, le carré peut être franchi exceptionnellement sur ordre du technicien circulation avec des consignes de sécurité très strictes.





Le carré violet : 


undefined  undefined  



Le carré violet se présente sous la forme d'un unique feu violet. L'oeilleton est toujours éteint lorsque le carré est fermé.

Le carré violet commande au mécanicien l'arrêt avant le signal. Il se rencontre généralement sur les voies de manoeuvres, de services... Sur voie principale, le carré violet s'adresse aux manoeuvres, et est alors de type bas.



 
Le sémaphore : 


signal-s-maphore.jpg



Le sémaphore se présente sous la forme d'un unique feu rouge. L'oeilleton allumé confirme qu'il s'agit bien d'un sémaphore et non d'un carré dont le feu supérieur se serait accidentellement éteint.
 
Le sémaphore commande au mécanicien l'arrêt avant le signal. Il commande l'espacement des trains ( éviter le rattrapage ) , il est donc implanté à l'origine de la zone qu'il protège.

En BAL, le sémaphore fermé impose un arrêt avant le signal. Le train peut ensuite franchir le signal toujours fermé en marche à vue sur toute la durée du canton.
En BAPR, le sémaphore n'est pas permissif, il ne peut donc pas être franchi sans une autorisation du technicien circulation. Lors des manoeuvres en gare, on peut franchir le sémaphore sans arrêt après avoir également reçu la permission du chef de manoeuvre ou du technicien de circulation.


Cependant dans certaines situations, on peut rencontrer un feu rouge clignotant. Ce signal indique que l'arrêt n'est pas obligatoire, et le mécanicien peut ainsi le franchir en marche à vue sans dépasser les 15 km/h jusqu'à la fin du canton. L'oeilleton est également allumé puisqu'il s'agit d'un block permissif.

On retrouve ce signal en block automatique pour remplacer le sémaphore dans les gares afin d'éviter aux trains de s'y arrêter, ou encore aux trains lourds de marchandises de marquer l'arrêt dans une rampe au risque de ne pouvoir repartir sans l'aide d'un locotracteur.

Sur toutes les lignes, ce signal peut également annoncer un signal d'arrêt à courte distance ( moins de  500m ), un guidon d'arrêt, ou l'accès à une voie occupée ou très courte.





L'avertissement :


signal-avertissement.jpg



L'avertissement se présente sous la forme d'un unique feu jaune. En réalité, le feu est plutôt de couleur orangé. L'oeilleton est allumé, puisqu'il s'agit d'une annonce.

L'avertissement fermé commande au mécanicien d'être en mesure de s'arrêter avant le signal suivant : carré, sémaphore. Ce panneau peut également annoncer que la lampe verte de voie libre de ce même signal est grillée, ou que le prochain signal est éteint; et encore avertir le mécanicien du feu rouge clignotant au prochain signal.

L'avertissement est généralement implanté à une distance supérieure à la distance d'arrêt du signal annoncé. Cependant, cette distance ne doit pas dépasser 3000 mètres.

Si la distance d'arrêt est supérieure à 3000m, ou si le canton séparant l'avertissement du carré rouge est trop court pour permettre au train de s'arrêter, on utilise le feu jaune clignotant.

Ce signal commande au mécanicien d'être en mesure de s'arrêter avant le signal d'arrêt annoncé à distance réduite. Ce signal d'annonce implique que l'oeilleton soit allumé.



 

Voie Libre : 


signal-voie-libre.jpg



Le signal de voie libre se présente sous la forme d'un unique feu vert. L'oeilleton est éteint en block absolu et allumé en block permissif.

Le feu vert annonce au mécanicien que la voie est libre, et autorise la circulation en marche normale si rien ne s'y oppose. Ce signal est situé sur les voies principales et sur les voies de service permettant l'accès à la voie principale.


Cependant, sur les voies dont la vitesse limite est supérieure à 160 km/h ( jusqu'à 200 km/h ), on peut rencontrer le feu vert clignotant. Ce signal commande au mécanicien de réduire sa vitesse à 160 km/h  dès que possible, afin de franchir le signal à l'entrée du canton suivant au maximum à cette vitesse. Il s'agit donc d'un signal de cantonnement, qui indique le risque de rencontrer un avertissement par exemple, ou encore les ralentissement 30 ou 60.

Le feu vert clignotant est un signal de préannonce. L'oeilleton est alors allumé. Pour les trains dont la vitesse limite est égale à 160 km/h, il signifie un feu vert classique.





Le ralentissement : 


signal-ralentissement-30.jpg



Le ralentissement 30 se présente sous la forme de deux feux jaunes horizontaux. L'oeilleton est allumé puisqu'il indique une annonce.


Le ralentissement 30 commande au mécanicien de réduire sa vitesse à 30 km/h pour le franchissement d'une ou plusieurs aiguilles en dérivation se succédant.
Ce signal peut être combiné avec d'autres indications.
 
Certaines aiguilles de déviation moins importante peuvent être prises à 60 km/h. Les deux feux jaunes horizontaux  ne sont alors pas fixes mais clignotants.

Ce signal commande au mécanicien de ne pas dépasser la vitesse de 60 km/h au franchissement de l'aiguille en déviation. Ce signal d'annonce implique que l'oeilleton soit allumé.

 

 
 
Le rappel de ralentissement :

 signal-rappel-de-ralentissement-30.jpg


Le rappel de ralentissement 30 se présente sous la forme de deux feux jaunes verticaux. L'oeilleton est allumé en block permissif et éteint en block absolu.

Le rappel de ralentissement 30 confirme au mécanicien de ne pas franchir la vitesse de 30 km/h à partir de cet instant pour franchir la ou les aiguilles correspondantes.
 

De même que pour le ralentissement 60, le rappel de ralentissement 60 se présente sous la forme de deux feux verticaux clignotants.

Le rappel de ralentissement 60 confirme au mécanicien de ne pas dépasser la vitesse de 60 km/h au franchissement de l'aiguille correspondante. Ce signal implique que l'oeilleton soit également allumé en block permissif et éteint en block absolu.

 

 
Le feu blanc : 


signal-voie-libre-blanc.jpg signal-voie-libre-blanc-nain.jpg



Le feu de manoeuvre se présente sous la forme d'un unique feu blanc. L'oeilleton est éteint lorsque le feu blanc est présenté.

Le feu blanc autorise la marche en manoeuvre, le départ en ligne en respectant la marche à vue ( 30 km/h ) jusqu'au prochain signal. Ce signal se rencontre sur les voies de services, de manoeuvres.

Le feu blanc peut également être clignotant. Le feu de manoeuvre réduite est similaire au feu blanc, mais l'attention du mécanicien est attirée sur le fait que la section empruntée est une voie de section courte telles les voies de garage pour machine seule. Ce signal autorise donc l'exécution d'une manoeuvre sur un parcours de faible étendue, mais interdit le départ en ligne d'un train. L'oeilleton est également éteint lorsque le feu blanc clignotant est présenté.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BARGE 17/12/2015 17:59

bjr je n'ai pas le loisir de commenter car avec toute cette PUB qui revient sans arret je n'arrive pas a voir les articles, trop de PUB tue la PUB et votre site ca me sort par les yeux je vais faire l acquisition d'un anti PUB

Driver 31/01/2011 00:35



Salut. Juste pour dire que le feu rouge clignotant se franchi sans arrêt mais sans dépasser la vitesse de 15km/h SEULEMENT à son franchissement. 


Ensuite quand le signal est franchi vient la Marche A Vue jusqu' a la fin du canton qui elle peut amener si les conditions le permettent ( Ce qui est rare ) à rouler a à 30 km/h max.